Les collines sinuent jusqu'à la côte

Présenter le Pas de Calais par son relief est une démarche atypique. Pourtant, la comparaison avec la plaine des Flandres toute proche et l'encaissement de certaines vallées font que ces reliefs structurent le paysage et en deviennent un élément marquant.

Le relèvement artésien fait office de charnière entre les deux cuvettes sédimentaires du bassin parisien et du bassin anglo-belge.L'anticlinal de l'Artois est né de leur séparation. Et pour les Vététistes que nous sommes, la randonnée en Artois, passe essentiellement par la visite des crêtes et des vallons...

Un peu plus de 210 mètres, le sommet du Pas de Calais est à Bullescamps. L'ensemble géologique formé par les collines d'Artois tranche avec les paysages de la plaine des Flandres.Au delà de l'altitude qui reste bien entendu modeste, c'est surtout l'encaissement de certaines vallées qui surprend.

Paysages d'Artois, Haute vallée de la Lys Colline d'Artois La montagne d'Elnes

Du sud au nord de l'anticlinal, il suffit de suivre la crête des collines d'Artois pour découvrir, un à un ,les sites classés paysages exceptionnels par la Diren NPDC: du Mont Saint Eloi à Ohlain en passant par la faille de Marqueffles, on y retrouve une bonne partie des boisements du Sud Artois.La combinaison Collines/Bois et coteau calcicole a sans doute amené cette classification.On retrouve en effet sur ces sites une biodiversité remarquable -les orchidées des coteaux calcaires de l'Artois sont désormais connues de tous les amateurs.

Le plateau artésien est parsemé de dépressions verdoyantes:dépression d'Houdain et de Pernes en Artois, pays de Licques ou Vallée d'Ablain saint Nazaire.Ses flancs au sud comme au nord sont cisaillées par des vallées humides et encaissées qui contrastent avec la sécheresse du plateau (vallée de la Ternoise,

La cuesta de Bouvigny-Boyeffles,non loin de la faille de Marqueffles et du coteau d'Ablain constituent la dernière Znieff1 du Lensois.Elle surplombe le Bassin Bethune-Lens.Du haut de la colline, le point de vue est remarquable, et on aperçoit la Belgique lorsque le temps est dégagé.Le soir du 14 juillet, nombre d'habitants viennent regarder les différents feux d'artifices donnés en contrebas.Pour conter l'épilogue heureux d'une histoire mal engagée: l'autoroute A24 risquait de dévaster tout cela.Le fuseau retenu n'évitait pas la Zone naturelle.Mais la résistance des Ch'ti aura donné une issue remarquable à cette affaire: dossier autoroute A24 .

Collines d'Artois (2/2)>>